2017, le "R" de l'ARODE qui signifiait "Restauration" devient "Rayonnement". Cela correspond à la situation actuelle et future de notre association.

Restauration des sommiers

Les Spécifications des archives Silbermann indiquent que le sommier du grand-orgue avait une largeur de 5 pieds 11 pouces (1922 mm)[1]. Cette largeur est quasiment identique à celle du sommier de Soultz-les-Bains, qui est de 1920 mm. C’est donc ce dernier qui servira en tous points de modèle pour le sommier neuf d’Eschentzwiller, sauf pour la pièce gravée du Cornet, qui n’a que quatre rangs à Soultz-les-Bains.

Au positif, les Spécifications parlent d’un sommier de 3 pieds 9 pouces 1/2 de largeur (1232 mm). Cette valeur est quasiment identique avec la largeur mesurée sur le sommier ancien (1235 mm), ce qui confirme la fiabilité des données notées par Silbermann.

A l’écho, le sommier sera copié sur celui de Saint-Quirin (1746).

A la pédale, les Spécifications citent deux sommiers, d’une longueur de 4 pieds (1299 mm) et de 4 pieds 5 pouces (1436 mm). Ces sommiers neufs pourront être copiés à l’orgue Silbermann de Griesheim-sur-Souffel (1746), où la pédale présente la même composition et la même étendue.

  • Coupe des sommiers et de la mécanique (état existant) 2013 plan 10th
  • Coupe des sommiers et de la mécanique (état projeté) 2013 plan 11th

[1] Das Silbermann-Archiv, p. 457. (retour)